La Lampropeltis californiae albinos het stripe, Charlotte 1ère du nom de 2020

Avril 2022

15.04.2022 – Lorsque j’ai voulu donner à Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, sa proie de la semaine. Celle-ci n’étant pas à son endroit habituel, la cachette sous le point chaud, elle se trouvait sous le substrat (aspen).

Lorsque je cherche à la sortir, comme à son habitude. Si je ne l’attrape pas de suite, elle trépigne de la queue. Comme un crotale américain, sauf que, la concernant, elle ne fait aucun bruit.

Je lui tant à la pince sa souris de 5 g décongelée. Et au bout de quelques secondes elle commence à attaquer. Auquel je la laisse tomber sur le substrat. Puis, elle cherche la tête est une fois trouvé, elle commence à la mâcher.

Une fois finie, elle cherche de nouveau à se cacher. Sa cachette au point chaud étant retirée elle finit par aller vers celle du point froid. Auquel, je peux replacer la cachette du point chaud.

22.04.2022 – Hier Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos à effectué sa mue. Lorsque je l’ai montré à mes neveux, il y a eu le retirement immédiat de la mue. Et donner à mon plus jeune neveu qui semble être fan.

Aujourd’hui, j’ai décidé de lui donner pour la première fois deux souris. Elle les a avalées tous les deux très rapidement. Le seul point qui m’a dérangé, c’est qu’elle était à moitié sous le substrat. Et que du coup elle est allée complètement en dessous.

Auquel lorsqu’elle a eu la deuxième souris, je l’ai sortie du substrat, afin d’éviter qu’elle mange trop d’aspen.

En voulant replacer la cachette au point chaud, j’ai découvert un autre bout de mue que j’ai retiré de suite.

28.04.2022 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, se trouvait sous le substrat. Et lorsque je l’ai prise, elle ne chercha pas à prendre la fuite. Il semble qu’elle ait des difficultés à faire ses selles. Parce que mardi, elle avait seulement fait un tout petit peu, sous le point chaud.

Il peut y avoir plusieurs raisons : la double proie. Le fait qu’elle a mangé la première sous le substrat. Et le fait que j’avais oublié aussi de remettre de l’eau pendant une journée. J’espère qu’elle n’a pas de problème d’occlusion intestinale, à voir…

Mai 2022

13.05.2022 – J’ai fini par adopter le comportement inverse. J’ai attendu 10 jours avant de donner une nouvelle proie. Et au bout de 7 jours, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, à commencé à devenir active. Je pense qu’elle cherchait à manger. Ce qui la motive à être active. Or que quand elle a beaucoup mangé elle reste inactive à se demander si elle avait un problème.

J’ai donc continué cette expérience d’attendre 10 jours. Jusqu’à aujourd’hui, la même chose se produisait, au bout de 7 jours, elle devient active et sort de sa cachette. Il semble qu’elle se porte mieux ainsi. Son poids semble bien aujourd’hui. Quoi que je n’ai pas encore acheté une balance pour faire un suivi de son poids.

30.05.2022 – Il y a quelques jours avant aujourd’hui. Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, avait trouvé le moyen de se faufiler entre le tapis chauffant et le Plexiglas. Je songeais déjà à enlever ce système par peur de cela et cela s’est produit.

Je l’ai donc sortie et j’ai donc fixé le tapis chauffant à l’extérieur cette fois-ci. J’en ai profité aussi pour retirer les parois de côté et du fond. Puis je les remplaçais par des films noirs externes.

Aujourd’hui, je l’ai sortie de sous le substrat elle avait fait sa mue. Je lui ai donné une nouvelle proie. Et lorsque j’ai replacé sa cachette, elle est rentrée dedans avant même que j’eus le temps de la poser correctement.

Puis elle sortit la tête en attendant que je lui donne une nouvelle proie, ce que je n’ai pas fait.

Juin 2022

10.06.2022 – Il y a quelques jours, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, avait disparu. Et je ne comprenais pas où elle était passée. Surtout qu’elle ne pouvait pas sortir de son espace de vie.

Je finis par l’avoir retrouvé, elle s’était cachée dans un des trous d’une cachette. Pour bien expliquer la cachette est un genre de tunnel. Et en dessous de chaque côté, il y a des trous, c’est là qu’elle est entrée.

Ainsi, elle est sortie de sous le substrat directement dans le trou, mince alors ! J’ai ainsi retiré cette cachette pour en mettre une autre de plus simple et surtout sans trous par le dessous.

Hier, je l’ai aperçu sur le câble du ruban de lumière. La partie située en hauteur qui n’avait pas de ruban adhésif. Mince alors elle en fait des choses.

Je me demande si elle ne sent pas la présence du mâle placé juste à côté. Qui est arrivé le 01 juin de cette année.

Elle pousse aussi beaucoup le substrat sur tout le périmètre.

Aujourd’hui, elle a reçu une nouvelle proie. Je vais commencer à la nourrir un peu plus pour lui faire passer l’hivernation plus facilement. Même s’il n’y aura pas de reproduction l’année qui vient.

Elle a seulement un peu plus de 70 cm, or elle devrait en avoir au moins 90 cm.

17.06.2022 – Aujourd’hui, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se trouvait au fond dans la tranchée qu’elle a créé.

Je lui ai changé l’eau, elle a regardé en levant la tête. Contrairement à Charlie, le Lampropeltis californiae stripe, qui lui ne bouge pas.

Peu de temps après elle alla au point d’eau se tromper, la tête sous l’eau. Je pense que la chaleur actuelle joue beaucoup, comme pour nous.

19.06.2022 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, se trouvait tranquillement dans la zone intermédiaire. Quand je lui ai tendu un souriceau de 5 g environ.

Comme à mon habitude, je bouge la proie un peu plus loin pour qu’elles viennent la chercher.

Une fois qu’elle avait frappé, j’ai continué de bouger. Et cette fois, sa constriction est restée pendant plus d’une minute un record.

Puis elle a essayé d’avaler la proie. Et lorsqu’elle comprit que la proie était à l’envers, elle commença à chercher la tête puis l’avale.

Après cela, elle cherchait à venir contre la vitre, je me demande s’il elle n’en demandait pas encore.

29.06.2022 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, était devant le terrarium du côté froid. Cela faisait déjà 3 – 4 jours qu’elle attendait que je lui donne à manger.

Quand j’ai ouvert elle a frappé assez vite. Et comme à son habitude elle commença à manger la proie par la tête. C’était une proie un peu plus grosse de 7 grammes à 10 grammes. C’était la première fois qu’elle en recevait une proie aussi lourde.

Quand elle a fini, elle est revenue vers moi, il semble qu’elle en voulût plus. Aujourd’hui elle a parfaitement compris que je m’occupe d’elle et tout se passe bien.

Juillet 2022

06.07.2022 – Quatre jours seulement après que Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos a reçu une proie. Elle recommença à tourner en rond dans le terrarium à la recherche d’une proie. C’est fou comme elle veut manger tout le temps.

Aujourd’hui, je lui ai donné une proie de même taille que la dernière fois, 7 grammes à 10 grammes. Elle a bien fait sa constriction, puis elle a commencé ensuite à l’avaler par la tête.

Une fois finie, elle en voulait encore, difficile de changer l’eau tranquillement.

15.07.2022 – Depuis quelques jours Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, ne se montre plus. Je pensais qu’elle était en train de muer en restant dans sa grotte. Et puis, aujourd’hui, j’ai soulevé la grotte pour lui donner une proie, elle s’est jetée dessus. C’est très curieux, je n’ai pas suivi la suite (J’eus l’occupation ce jour, par mes neveux :-p).

25.07.2022 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos était bien en mue le 16.07.2022. Il y avait l’exuvie qui traînait dans le terrarium. Aujourd’hui elle était sous sa grotte la tête à l’extérieur. Mon « apprentie » lui a donné une proie qu’elle a prise. Puis, elle est retournée sous sa grotte avec la proie pour l’engloutir.

29.07.2022 – En changeant l’eau aujourd’hui. J’ai décidé de voir si je pouvais encore prendre Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos. Depuis qu’elle n’a plus peur. Elle était très agressive quand je l’ai prise sur le crochet. Et en la prenant à la main elle a décidé de me mordre, et ce, malgré le gel hydroalcoolique. Je l’ai trempée dans le bol d’eau, elle n’a pas lâché de suite.

Visiblement, elle est très têtue et elle est devenue effrontée. Je testerai de nouveau plus tard. Parce que nous ne savons jamais s’il y a besoin de faire des soins à un moment ou autre. Donc, pour ceux qui tiennent les serpents venimeux à la main, ben chapeau bas !

31.07.2022 – Aujourd’hui, j’ai donné une proie à Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos. Je ne devrais pas parce que j’ai toujours l’impression qu’elle est trop grosse. Rien de plus à dire. À l’exception que Charlie, le Lampropeltis californiae stripe qui est juste à côté semble sentir la présence de la proie. Qu’il ne voit pas.

Août 2022

08.08.2022 – Hier, il y a eu le nettoyage du terrarium. Et il y a eu, à ce moment, le placement de Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos dans une Faunabox. Avec une serviette dessus et de l’eau à disposition, tout, c’est bien passé. Elle n’a fait aucun excrément dans la boîte et elle a pu retourner dans son terrarium tranquillement.

Aujourd’hui, elle a reçu une proie habituelle (7 g à 10 g), qu’elle a avalée à l’envers.

09.08.2022 au 04.09.2022 – Pendant cette période j’étais en formation auquel, je n’ai pas d’observation à revéler.

Septembre 2022

07.09.2022 – Comme à son habitude, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos est prête à attaquer. À peine, je mets la main dans le terrarium. Donc, le crochet est toujours bien utile pour nettoyer et changer l’eau. Une fois fait, j’ai pu lui donner une proie de 7 g à 10 g. Puis je me suis occupé de Charlie, le Lampropeltis californiae stripe.

Plus tard, quand j’ai regardé de nouveau où elle en était, ce fut ma surprise. Parce qu’elle avait la proie dans la gueule étant surélevée. Et qu’elle a fait plonger la souris dans le bol d’eau. Je me demande si c’était volontaire ou non…

15.09.2022 – Ce matin Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se trouvais tranquillement devant les portes du terrarium. À moitié enfouie dans le substrat. Je l’ai alors touché avec la proie et sans plus attendre elle à réagie vite fait. Lorsqu’elle a fait sa constriction, elle se trouvait près de la cachette froide. À laquelle elle a mangé sa proie à moitié en dessous.

Une fois finie, elle regardait attendait si j’en donne une autre. La proie était habituelle de 7 g à 10 g.

21.09.2022 – Comme toujours Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se trouvais à l’avant du terrarium. Je suis sûr est certain maintenant que c’est parce qu’elle attend à manger. Quand je l’ai touché avec la proie sa première réaction et de prendre la fuite. Avant de comprendre que c’est à manger, auquel elle finit par charger.

Elle a fait sa constriction tranquillement. Et moi de mon côté, j’ai remis en place le substrat et changer l’eau. C’est intéressant à noter qu’elle a encore des craintes parce qu’elle remue encore un peu la queue. Quand elle a eu fini, elle est allé se placer entre le terrarium et la cachette chaude. Elle n’a pas cherché à vouloir plus.

Enfin, il est a noté que contrairement à Charlie, le Lampropeltis californiae stripe. Elle ne se ne frotte pas pour nettoyer sa gueule. De l’autre côter, c’est bien Charlie, le Lampropeltis californiae stripe qui se barbouille en serrant tellement les proies qu’il mange.

28.09.2022 – La très sage Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos attendait sa proie au-devant du terrarium. En tendant de la proie, elle a chargé et j’ai fait en sorte qu’elle soit plutôt derrière. Ainsi, je peux remettre en place le substrat est changer l’eau. Aujourd’hui, elle trépignait plus la queue que d’habitude. Sinon, rien d’inhabituelle.

J’ai l’impression qu’elle ne grandit pas et je reste avec mes doutes sur combien je dois lui donner. En-tout-cas, j’ai pris ma décision, je vais faire l’hivernation du 15 décembre au 15 février. Et pour le moment, je reste à une proie toutes les semaines.

Octobre 2022

05.10.2022 – Aujourd’hui je nourris encore Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos tout en sachant qu’il vaut mieux varier les périodes. Ça va venir. Où je chercherai à varier le temps, les proies et les tailles. Dès que j’arrive à avoir la tête pour ça. Pour le moment, je souhaite me concentrer sur son hivernation.

Depuis quelques jours, elle est sous sa cachette chaude bien en exposition. Cela me disait qu’elle est en train de muer. Et c’est bien le cas, pendant qu’elle mangeait, j’ai remarqué que les yeux étaient bien opaques. J’ai pu le voir, en la voyant de dessus quand elle mangeait sa proie.

La proie reste habituelle pour l’heure une souris de 7 g à 10 g. Qu’elle a mangeait par l’arrière en commençant par la queue. Quand elle a fini et qu’elle a remarqué qu’elle ne recevrait pas plus, elle est rentrée dans sa cachette chaude. Quelques minutes, plus tard, je suis revenue et je l’ai vu près du point d’eau.

12.10.2022 – Dans la nuit du 10 aux 11 Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos à terminé sa mue. Son exuvie faisait un peu plus de 80 cm. Elle était parfaite, l’écaille des yeux et le bout de la queue était bien présent.

Aujourd’hui, elle se trouvait au point d’eau du côté froid. Il faut dire que l’hygrométrie reste très basse de 30 % à 35 %. Parce qu’elle est dans une pièce du côté sud. Contrairement à Elena, la Morelia azurea pulcher qui est du côté nord avec une hygrométrie de 60 % environ.

Je lui ai donné une proie habituelle et elle l’a avalé très rapidement et facilement. Ensuite, elle a cherché à plonger dans le bol d’eau. Puis elle est venue me regarder tirant la langue cherchant à savoir si je lui en donne plus. Auquel je me suis tourné vers Charlie, le Lampropeltis californiae stripe.

19.10.2022 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos regardait sous sa cachette chaude elle attendait son repas. Qu’elle a mangé très proprement. Puis elle a ouvert la bouche 5 fois, or que la proie était déjà bien dans l’estomac…

26.10.2022 – Comme la semaine dernière Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos regardait sous sa cachette chaude. Elle a reçu sa proie habituelle qu’elle a manger proprement à l’envers. Tout en même temps qu’il y a eu le changement de son eau. Et la remise en place de son substrat. Il n’y a pas grand chose d’autres à dire.

Novembre 2022

02.11.2022 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos a reçu sa proie en même temps que j’ai changé l’eau. Et vérifier les cachettes. Elle avait un comportement d’énervement, parce qu’elle trépignait beaucoup de la queue.

09.11.2022 – Beaucoup de trépignement pour ma Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, en dehors de ça, ça reste très habituelle.

16.11.2022 – Aujourd’hui je peux raconter une anecdote, mon petit problème que j’ai eu la semaine dernière. En effet, j’ai oublié de remonter le loquait du terrarium, tellement j’avais de chose à faire la semaine dernière. Et Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos en a profiter pour pousser la porte, puis elle est sorti du terrarium ! Enfin, jusqu’à hier, elle se promenait dans la pièce.

En effet, il n’y a pas encore de pièce dédiée pour elle et les autres serpents. Donc c’était difficile de la retrouver. Alors j’ai opté pour lui mettre son bol d’eau près du meuble où il y a les terrariums. Et j’ai attendu et hier miracle elle se trouvait sous le meuble à côté du bol d’eau. J’ai ainsi pu la remettre à sa juste place.

Alors certes, elle ne voulait pas et elle a serré fortement la queue au bas du rebord de la paroi. Lorsque je l’ai remise dans son terrarium. Maintenant, je ne peux laisser se promener un serpent. Il y a trop de risque qu’il se blesse et pour nous, c’est un grand risque de problème de zoonose. Quoi qu’en disent les extrémistes avec l’espace le grand…

En réalité, la première chose à prendre en compte et la sécurité pour tous et la seconde est l’enrichissement. Et non l’espace de vie le plus grand !

En-tout-cas, c’est une expérience intéressante. À l’avenir, je mettrai toujours le cadenas, ainsi si j’oublie de remonter le loquer. Ça restera quand même bien fermé.

Pour en revenir sur aujourd’hui, elle a reçu sa proie. Qu’elle a bien mangé et toujours en trépignant de la queue. Puis, d’un autre côté, elle a mangé très rapidement. Parce qu’elle avait déjà fini, or que j’avais à peine donné une proie à Charlie, le Lampropeltis californiae stripe.

23.11.2022 – Lors de ce dernier repas avant l’hibernation, je remarque encore la forte nervosité de Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos. Elle a pris sa proie la traînée sous la cachette chaude, tout en trépignait fortement sa queue. C’est assez curieux, parce qu’il y avait eu moins de manipulation de Charlie, le Lampropeltis californiae stripe à l’époque. Et pourtant, il est beaucoup plus sage…

Décembre 2022

07.12.2022 – Hier, j’ai pesé Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, elle faisait 135 g. J’ai noté la forte résistance à vouloir rentrer dans la Braplast. Ce qui m’a un peu surpris. Parce que j’avais une telle facilité à déplacer les vipéridés dans les boîtes chez mon mentor Flandroit Patrik. Il est possible que cela vienne du fait qu’elle n’ait pas habitué à cela. Ou qu’il y a eu la désinfestation de la boîte précédemment.

Aujourd’hui, les températures ont baissé de deux degrés. Elles continueront de baisser sur les 6 jours suivants afin d’avoir la température adéquate à leur hibernation. 

12.12.2022 – Hier, il était intéressant de remarquer que Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, était toujours active. Malgré le fait que les températures baisses et qu’elle n’avait pas mangé depuis trois semaines. Elle cherchait à monter au haut du terrarium, à partir de la cachette de la zone chaude. Lorsqu’elle m’a vu changer l’eau, elle a fini par descendre et ces mis en posture d’attaque et alla jusqu’à frapper !

Pour quelle raison ? Je la dérange ? Elle n’est pas contente que je descende les températures ? Ou bien encore, elle n’est pas contente que je lui donne pas à manger ? Plein de supposition sont possibles. En-tout-cas, elle est devenue agressive or que ce n’est pas le cas de Charlie, le Lampropeltis californiae stripe. Je me demande s’il ne faudrait pas reprendre la manipulation après l’hivernage.

En-tout-cas, pour l’instant, elle va bien.

Janvier 2023

01.01.2023 – Aujourd’hui, j’ai sortie Charlotte de son hivernation. Parce que je craignais pour le poids de Charlie, le Lampropeltis californiae stripe. En effet les deux étants reliés au même thermostat. Après l’avoir pesé de nouveau, son poids était de 131 g, soit une perte de 4 g. Ce qui équivaut à 2,96 % de perte.

Ce qui intéressant ici, c’est que la comparaison en gramme de la perte de poids est similaire à Charlie. Et donc il est facile de comprendre pourquoi à partir d’un certain poids le serpent ne risque pas de danger.

Lorqu’il y a eu la proposition de la proie, elle l’a refusé. Et une heure après elle cherchait de nouveau à monter sur le haut du terrarium. Ainsi, il y a eu le retirement de la proie. C’est la première fois qu’elle refuse. Nous verrons la semaine prochaine s’il, elle prend bien la proie.

Il semble qu’elle ait fini par être en mode hivernation après un peu plus d’un mois. C’est dommage qu’il y ait le ralliement de Charlie et Charlotte par le même thermostat. Parce que j’aurai continué plus longtemps pour elle et j’aurai pu remonter les températures doucement comme je les avais baissées.

07.01.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos a mangé sa nouvelle proie aujourd’hui. Pour une fois, elle la prise par-derrière. Et comme à son habitude elle trépigne un peu la queue.

Puis, il est aussi intéressant de noter que le lendemain où elle n’avait pas pris la proie (02.01.2023). Elle me regardait déjà à travers la vitre pour me demander de lui donner à manger. Ça se voit à sa posture et par le fait qu’elle tire la langue… Ce qui montre bien que de remonter les températures à la va-vite est une erreur…

15.01.2023 – Il y a eu la donation d’une nouvelle proie à Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos aujourd’hui. Qu’elle a avalé volontiers, dont je n’ai pas suivi par manque de temps. En-tout-cas, elle se porte à merveille, tranquillement en train de se chauffer au point chaud ^^.

21.01.2023 – Aujourd’hui, c’était intéressant de voir que Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se trouvait du côté froid près de l’eau. Il me semblait qu’elle cherchait à reprendre l’hivernation. Ce qui est bien le cas, parce qu’elle a refusé la proie. Et elle s’est mise sur la défense en faisant la posture en S. Auquel cas, j’ai retiré la proie et je verrais la semaine prochaine ce qu’il en ai.

28.01.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se trouve de nouveau au niveau du point chaud entre temps. Cependant, elle a quand même refusé la proie d’aujourd’hui. Quand je l’ai touché avec la proie elle sursaute montrant bien son refus. Cela fait deux fois de suite, or qu’elle ne faisait jamais cela avant l’hivernation.

Février 2023

04.02.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos était encore relativement sur la défensive. En premier temps, elle a pris la proie puis la lâcher quand j’ai bougé pour qu’elle fasse sa constriction. À partir de là, elle faisait de nouveau des sursauts, qui montrait clairement de nouveaux un refus. Ainsi, j’ai laissé la proie et je suis revenu une demi-heure plus tard. La bonne nouvelle, c’est que la proie avait disparu.

Quand j’ai fouillé dans le terrarium pour vérifier qu’elle l’a bien mangé et pas juste déplacé. Elle était de nouveau dans un comportement sur la défensive qui est totalement l’opposé de Charlie, le Lampropeltis californiae stripe. Pourtant, la maintenance est la même. Ainsi, il s’agit clairement de son caractère.

11.02.2023 – Des petits progrès aujourd’hui, comparé aux semaines précédentes. Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos semblé intéresser par la proie tendue aujourd’hui. Parce qu’elle se leva en voyant la proie et tira la langue. Malgré cela, elle ne l’a pas prise de suite. Et elle faisait de nouveau des sursauts quand je l’ai touché avec. Au bout de trois ou quatre sursauts, il finit par attraper la proie et fit sa constriction.

Elle mangea la proie en trépignant un peu la queue par moment. Une fois finie, elle en voulait une autre qu’elle n’a pas reçue.

18.02.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se trouvait au point chaud. Lorsque qu’elle a reçu la proie à la pince, comme je mis attendais, elle était de nouveau sur la défensive. Et elle sursautait si je la touche avec la proie. Auquel cas, je n’ai pas insisté, j’ai laissé la proie. Et je suis allé nourrir Charlie, le Lampropeltis californiae stripe, ce qui est bien plus simple en ce moment.

Entre temps, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos a prit la proie est à commencer à l’avaler par-derrière. Quand elle avant finit, elle était toujours en train de trépigner la queue à moment. Avant de soulever la tête pour demander une nouvelle proie. Ce qu’elle n’a pas reçu.

J’hésite encore à utiliser de l’électrolyte dans l’eau pour voir si elle arrive à se calmer. Il semble que ma mauvaise gestion de l’hivernage ne lui ait vraiment pas réussi.

25.02.2023 – Aujourd’hui, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos a bien accepter la proie. Tirant la langue montrant son intérêt, elle finit par la frapper assez rapidement. Néanmoins, elle garde son trépignement de la queue. Entre temps, je me suis bien procuré de l’électrolyte. Il faut que je pense à tester cela dans l’eau de boisson. Et ceux à partir de demain et voir ce que ça donne après une semaine…

Mars 2023

04.03.2023 – Aujourd’hui encore le comportement de Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos était sur la défensive. Certes, elle a pris sa proie, néanmoins elle reste très nerveuse. Je vais continuer l’électrolyte et voir au bout d’un mois ce que ça donne.

11.03.2023 – Hier, j’ai nettoyé la cachette chaude parce que Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos avait fait dessus. Et j’ai remarqué qu’elle avait fait aussi derrière. Aujourd’hui, il y a eu la donation d’une nouvelle proie et tout, c’est bien passer, elle était moins nerveuse.

Alors la question, c’est est-ce que ça vient de l’électrolyte ? Ou parce que je n’ai pas eu besoin de la toucher, voyant sa tête ? En effet, toucher un serpent par le dessus est un acte de prédation pour eux…

18.03.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se trouver aujourd’hui sur la vitre de face du côté froid. Je pense qu’elle attendait de recevoir à manger. J’ai ainsi ouvert de l’autre côté pour lui donner sa proie, tout, c’est bien passé. Elle est restée calme jusqu’à que je cherche à remonter le loquer du terrarium. Où elle a commencé à trépigner de la queue.

Pour le moment, il y a donc des améliorations, mais ce n’est pas encore ça. Je vais ainsi continuer à lui donner de l’électrolyte à voir plus tard le résultat.

25.03.2023 – Aujourd’hui les choses sont bien meilleur. Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos a mangé sa proie sans trépigner de la queue. D’ailleurs, je suis presque sûr à 100 %. Qu’elle trépignait la semaine dernière encore uniquement parce qu’elle avait peur que je lui pique sa proie. Et non parce qu’elle me voit comme prédateur.

En effet, quand je change l’eau, elle ne va pas trépigner de la queue… Cela ressemble au comportement de certains chiens qui montre les dents si nous essayons de reprendre leur repas.

Avril 2023

01.04.2023 – Toute la semaine, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos n’a pas trépigné de la queue. Ce qui confirme qu’elle agit bien dans le sens : « ne me vole pas ma proie », quand je lui donne. Ce qui était de nouveau le cas cette fois.

08.04.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se trouvait vendredi sur le rebord du terrarium au niveau de la porte. Pour moi, il s’agit de son indication de demande de nourriture. Auquel elle ne pouvait recevoir à l’avance sous peine de manger trop et d’avoir ensuite des problèmes de santé. Ainsi, elle a reçu seulement aujourd’hui. Et là elle se trouvait au sol à l’avant du terrarium et plus en hauteur.

Elle a mangé la proie avec léger trépignement par moment, en l’avalant par-derrière.

15.04.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos était tranquillement du côté froid lorsque je lui ai tendu la proie. Elle la prise assez rapidement et elle n’a pas fait de trépignement pour une fois.

23.04.2023 – Aujourd’hui, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se trouvais dans sa cachette chaude. Elle est sortie assez vite après que j’aie ouvert l’espace de vie. Il y a eu la tendaison d’une proie, qu’elle a volontairement prise. Puis, elle l’a mangé tranquillement en commençant par la tête.

30.04.2023 – Dans ce début de printemps, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos était tranquillement du côté chaud. Quand je lui ai tendu la proie elle à frapper assez rapidement. J’ai pu changer en même temps l’eau sans la voir trépigner de la queue. Elle a mangé sa proie assez rapidement et elle restait calme tout le long.

Mai 2023

06.05.2023 – Tout tranquillement Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos attendait que je lui donne, sa proie. Et quand j’ai ouvert pour lui donner elle, c’est jeter dessus. Cette fois, elle a avalé la proie par-derrière. Et quand elle a fini, elle s’est enfouie dans le substrat. Pour ressortir peu de temps après attendant que je lui en donne une autre. Ce que je n’ai pas fait, parce que je ne souhaite pas qu’elle deviennent en surpoids.

13.05.2023 – Rien de particulier à dire cette semaine. Elle a mangé sa proie à l’envers aujourd’hui.

20.05.2023 – Cela fait quelques jours que Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos n’est pas actif. Elle reste sous sa cachette chaude. Rien d’alarment elle fait sûrement une mue. Je lui ai tendu une proie qu’elle a bien mangée.

Juin 2023

04.06.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos se porte à merveille, je lui ai tendu une proie qu’elle à mangé.

10.06.2023 – Tout va bien, elle a mangé sa proie et puis après elle à faire un tour. Elle a enfin fini dans sa coupelle d’eau, peut-être pour se rafraîchir ?

18.06.2023 – Très voraces en ce moment, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos frappe assez vite. Que je perds la proie de la pince avant même que je la lâche. Autrement, elle semble aller super bien.

24.06.2023 – C’est assez surprenant, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos a laissé de nouveau une exuvie. Seulement un mois après la précédente. Elle a gagné 2 cm.

Aujourd’hui, elle a mangé sa proie à l’envers. Puis elle est allée dans son bol d’eau. Du moins en partie, parce qu’il n’est pas assez grand pour qu’elles puissent rentrer totalement dedans.

Juillet 2023

01.07.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos a bien mangé. Elle est allée ensuite sous sa cachette chaude. Puis elle est repartie pour aller se tremper la tête. Enfin, elle a fait un tour avant que j’arrête de regarder.

08.07.2023 – Elle a bien mangé aujourd’hui. D’un part, j’ai perdu la pince avant de pouvoir la récupérer. Et de l’autre elle à bien amoché la proie que j’ai dû retirer le substrat souillé.

15.07.2023 – Aujourd’hui, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos, c’est précipité devant le terrarium quand je suis venu. Ça se voit que nous sommes en pleine été, elle digère plus vite et donc elle a plus rapidement faim. Je lui ai donc donné sa proie qu’elle a mangé très bien.

22.07.2023 – Cette chère Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos est très active et se porte à merveille. Comme chaque semaine il y a eu la donation d’une proie, qu’elle va s’empresser de manger. C’est vraiment tout l’inverse de Giovanni, le Morelia azurea pulcher qui refuse de manger.

29.07.2023 – En début de semaine, j’ai changé la cachette du point froid pour une plus grande. Et Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos a fait le tour. Et quand je suis revenu quelques minutes plus tard. Elle a foncé droit vers moi en se levant et ouvrant la bouche. Je pense qu’elle était contente parce que l’ancienne cachette était clairement devenue trop petite.

Dire que les reptiles sont totalement stupides et à mon sens une erreur. Et je pense qu’ils sont capables de ressentir des sentiments. Même si le dégrée d’affection et largement plus bas qu’un chien et plus bas aussi que celui d’un chat.

Des études approfondies seraient intéressantes à faire à ce niveau. En-tout-cas, ils ressentent la bonne humeur comme la mauvaise humeur.

Aujourd’hui, elle a foncé droit devant le terrarium. Avant même que j’ouvre celui-ci pour lui donner la proie, elle l’a bien mangé.

Août 2023

05.08.2023 – Même chose que la semaine dernière, Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos était très pressé d’avoir sa proie. Qu’elle a au final reçu et bien mangé.

12.08.2023 – Cette chère Charlotte, la Lampropeltis californiae albinos va toujours très bien, elle a bien mangé, tout est bon !

19.08.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albino se trouvait sur le toit de sa cachette chaude. Elle est venue très vite pour avoir sa récompense. Je n’ai pas observé plus, aujourd’hui.

26.08.2023 – Aujourd’hui, Charlotte, la Lampropeltis californiae albino à reçu une proie habituelle. Dont je n’ai pas regardé jusqu’au bout. J’avais en fait mon plus jeune neveu avec moi. Je voulais lui montrer comment la nature est, mais il préférait plutôt jouer au foot…

Septembre 2023

02.09.2023 – Elle a bien manger de nouveau cette semaine, c’est top.

09.09.2023 – Charlotte, la Lampropeltis californiae albino à finit sa mue hier. Suite à cela, elle était restée positionner devant le terrarium signe qu’elle attend pour manger. Puis, aujourd’hui, quand je suis venu, elle était sous sa cachette chaude. Je lui ai tendu une proie qu’elle a bien mangée.

16.09.2023 – Tout va très bien, elle a bien mangé.

23.09.2023 – Aujourd’hui, Charlotte, la Lampropeltis californiae albino était déjà devant pour recevoir sa proie. Je lui ai tendu qu’elle a vite fait de courir après, miam.

30.09.2023 – Rien de particulier à dire cette semaine, elle a bien mangé.

Octobre 2023

07.10.2023 – Miam, miam, tout est ok, rien à dire, ça mange.

14.10.2023 – Cela fait plusieurs jours que Charlotte, la Lampropeltis californiae albino se cache sous la grotte. Aujourd’hui, par chance, ou pas, elle avait la tête dehors et j’ai pu ainsi lui donner sa proie facilement.

21.10.2023 – Tout va bien elle a bien magé aujourd’hui.

28.10.2023 – Aujourd’hui Charlotte à attraper sa proie par la queue, elle mange bien est tout alaire d’aller bien au niveau santé, contrairement à Charlie. C’est son dernier repas de l’année. Maintenant, je vais la laisser vider son transit pendant deux semaines après, je vais commencer à diminuer la température pour qu’elle fasse son hivernation.

Novembre 2023

12.11.2023 – Depuis, hier, j’ai commencé à descendre les températures, tout va bien chez elle.

Février 2024

03.02.2023 – Depuis quelques jours les températures sont remontés et Charlotte, la Lampropeltis californiae albino à commencé à sortir de sa cachette chaude. Puis, elle a bien mangé aujourd’hui !

10.02.2024 – Tout va bien chez elle, elle a bien mangé de nouveau aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *